À la maison

Vivre avec une personne atteinte du trouble du spectre de l’alcoolisation fœtale (TSAF) est une véritable montagne russe d’habitudes apprises et oubliées, de sourires éclatants et de nuages gris, de crises et de triomphes. Un bébé qui a des lésions cérébrales causées par l’alcool peut changer la dynamique de la plus solide des familles ou du plus solide des mariages. Il existe certains soutiens spécialisés pour aider les parents à faire face aux problèmes quotidiens qui peuvent se présenter. Les parents peuvent recourir à des réunions de groupe pour obtenir des renseignements précis et de l’aide s’ils ont besoin de soutien localisé. Alcohol Babies Anonymous tient un registre des groupes de soutien qui existent dans différentes régions. Écrivez-nous à l’adresse info@alcoholbabies.com pour en savoir plus.

Le site www.FASlink.org offre une ligne de clavardage aux familles des bébés de l’alcool. Le clavardage peut se révéler un bon moyen d’échanger des idées avec un grand groupe de personnes tout en gardant l’anonymat. S’il n’y a pas de groupe dans votre région, vous pouvez en créer un. Le lien suivant vous donne des directives sur la façon de créer un tel groupe :
www.fasworld.com/supportgreat